Comme un goût de Bretagne

Homards… et court bouillon !

Homards... et court bouillonL’article d’aujourd’hui est une invitation à déguster des produits emblématiques de ma région… les homards et langoustines !

Mes habitudes de ménagère en charge du budget « nourriture » de ma tribu me font passer très vite devant les étalages où s’exposent certains produits mais… Ceux qui me suivent sur la page facebook le savent déjà, lors d’un week-end prolongé, j’ai eu la chance de séjourner sur le littoral breton et l’opportunité de goûter à des langoustines et des homards bretons en provenance de la criée d’un port de pêche tout proche et à des prix raisonnables (9,95€ la pièce pour les homards et des langoustines à prix coûtant) au regard des tarifs habituels. A cela, s’ajoute également un état de fraîcheur incomparable… Autant dire qu’il n’en fallait pas davantage pour me convaincre de consommer local !

Même si je suis une adepte de la préparation dite « à l’armoricaine », j’ai choisi la simplicité pour préparer ces produits afin d’apprécier leur goût (et aussi pour ne pas passer ma matinée en cuisine 😉 ) : une cuisson au court bouillon ! Rien de bien compliqué donc, mais il subsiste un petit bémol : le temps de cuisson. En effet, lors d’une cuisson trop longue, les queues des homards prennent une texture caoutchouteuse et celles des langoustines, quant à elles, deviennent cotonneuses et se défont. Avouez qu’avec de tels produits ce serait dommage de gâcher son plaisir à cause d’une erreur de cuisson ! Voici donc comment je m’y suis prise pour apprécier mes homards bretons et mes homards de Norvège (autre nom donné aux langoustines).

Pour le homard au court bouillon…

Les étapes :

1. Afin d’épargner le spectacle de l’agonie du homard dans le court bouillon, je place la bestiole un bon moment au congélateur (mais pas trop longtemps, il ne faut pas qu’il congèle !) afin de l’endormir avant l’immersion.

2. Préparez un court bouillon. Faites bouillir un grand volume d’eau dans une marmite suffisamment grande pour pouvoir y contenir votre ou vos homards. Ajoutez à ce volume d’eau une bonne poignée de sel gris. Perso, je parfume mon court bouillon avec également une préparation lyophilisée spéciale de court bouillon composée d’algues, de zestes de citron, d’oignon et d’ail que vous trouverez dans les épiceries bretonnes ou sur le net (plusieurs marques en commercialisent). J’ajoute une feuille de laurier et une branche de thym…

3. Lorsque le court bouillon est bien chaud (qu’il bout), on plonge les homards. Pour des homards d’un poids d’environ 500 à 600 gr chacun, il faut compter entre 10 à 13 minutes de cuisson à partir de la reprise de l’ébullition .

4. On sort la ou les bestioles… On coupe de suite par la moitié et on sert tiède (ou on laisse entier et refroidir).

J’ai servi comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous mes homards tièdes accompagnés d’un riz basmati et d’un beurre monté réalisé en fouettant du beurre demi-sel mou auquel on ajoute la réduction de 2 louches de court bouillon… Un délice !

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

Pour les langoustines au court bouillon…

Les étapes : 

1. Préparez un court bouillon comme pour la recette du homard précédente. Faites bouillir un grand volume d’eau dans une marmite suffisamment grande pour pouvoir y contenir vos langoustines. Ajoutez à ce volume d’eau une bonne poignée de sel gris. Perso, je parfume mon court bouillon avec également une préparation lyophilisée spéciale de court bouillon composée d’algues, de zestes de citron, d’oignon et d’ail que vous trouverez dans les épiceries bretonnes ou sur le net (plusieurs marques en commercialisent). J’ajoute une feuille de laurier et une branche de thym…

2. Lorsque le court bouillon est bien chaud (qu’il bout), on plonge les langoustines. Pour un volume d’environ 800 gr , il faut compter 3 minutes de cuisson à partir de la reprise de l’ébullition .

3. Retirez les langoustines avec une écumoire afin qu’elles conservent leurs pâtes attachées. Laissez refroidir à l’air libre.

4. Dégustez en accompagnant d’une mayonnaise maison bien relevée avec de la moutarde et du poivre… Rien de plus n’est nécessaire pour faire un festin.

Pour une cuisson parfaite, retrouvez le minuteur associé à cette recette dans l’application ZE TIMER : www.zetimer.com

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

Et après ? Une balade le long des dunes et sur la plage pour digérer et pour admirer le paysage, les jolis oiseaux de mer, les cabrioles des fous de kite surf et de windsurf… Et le spectacle permanent des vagues !

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

Homards... et court bouillon !

Homards… et court bouillon !

signature

4 Commentaires

  • Répondre
    Cuisinetcigares
    22 mai, 2014 at 13 h 18 min

    Hmmm ! Lorsque je vois tes photos, j’ai le goût en bouche ! c’est te dire si elles me parlent tes photos ! lol ! Merci pour ce beau voyage au bord du littoral ! qu’elle est belle notre Bretagne ^^
    Bizzzzzzzandy

  • Répondre
    Lady Breizh
    21 mai, 2014 at 11 h 54 min

    Miam miam, il est bientôt midi et maintenant j’ai méga faim!
    bisous

  • Répondre
    koalisabear
    21 mai, 2014 at 11 h 34 min

    Moi aussi, ça me fait très envie, tout ça! Et tes photos de bord de mer sont magnifiques… Je retiens l’astuce du congélo pour anesthésier la bestiole… Bises !

  • Répondre
    lalydo
    21 mai, 2014 at 10 h 33 min

    Mais que ça l’air bon tout ça! Aussi bien ce qu’il y a dans l’assiette que la suite 🙂
    Bisous ma Copine, merci de me faire saliver de bon matin!

  • Laisser un commentaire