Confitures/ Recettes/ Sucré

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvagesA l’automne… La nature est belle, flamboyante et généreuse ! On peut y trouver un tas de « trésors » qui permettent de faire des merveilles en cuisine. Chez moi, en Centre Bretagne d’où je suis originaire, il suffit d’observer autour de soi pour s’apercevoir que c’est la saison idéale pour cueillir des prunelles sauvages. Reconnaissables à leur couleur noire bleutée, celles-ci sont mûres et abondantes dans les campagnes.

Constituées de peu de chair et d’un noyau plutôt gros pour leurs tailles, d’un goût âcre et accrochées à de petits arbres dotés de longues épines, d’où leur autre nom d' »épines noires », elles sont souvent laisser de côté par les « cueilleurs ».  Pourtant, après quelques recherches, ces petites baies d’environ un centimètre de diamètre ne sont pas dénuées d’intérêt. Riches en vitamine C, en tanin, en acides organiques, ce sont des fruits très toniques*. Autrefois, on les conservait dans de l’eau de vie sucrée et on les proposait en fin de repas ou en douceur, m’a raconté ma mère. On peut en faire également des préparations plus appréciées aujourd’hui telles que des pâtes de fruit, des confitures, des chutneys,des vinaigres aromatisés, des gelées…

J’ai donc chaussé mes belles bottes « camouflage champêtre » puis pris un petit panier et suis partie à la cueillette. Au retour, j’ai choisi de préparer une gelée avec ma récolte et quelques pommes à cidre ramassées également au cours de ma balade…

Afin de réduire l’âpreté des prunelles, vous devez attendre que les fruits soient « blets » et qu’ils aient subi l’effet des premières gelées. S’il n’y a pas eu encore de gelée et que vous constatez cependant que les fruits sont mous et mûrs vous pouvez aussi, comme moi, les placer au congélateur pendant une bonne heure afin d’obtenir cet effet…

*Source : Cuisine sauvage, Mes recettes féériques de Brigitte Bulard-Cordeau Editions CHÊNE.

signature

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Gelée de prunelles sauvages

Par Chris Publié: novembre 11, 2015

  • Produit: Pour environ 1,5 kg de gelée
  • Préparation: 15 mins
  • Cuisine: 15 mins
  • Prêt dans: 60 mins

J'ai tendance à peu sucrer mes confitures et gelées. Je vous conseille donc avant de mettre en pot de vous assurer que cela soit à votre goût également et de rectifier au besoin en ôtant ou ajoutant du sucre.

Ingrédients

  • 850 gr de prunelles sauvages
  • 500 gr de petites pommes à cidre (et acides)
  • 1 litre d'eau
  • 1 citron jaune
  • 600 gr de sucre en poudre
  • 4 gr d'agar-agar (soit 2 doses... 1 dose étant valable pour 500 ml de liquide)

Instructions

  1. Placez vos prunelles au congélateur pendant une bonne heure. Sortez-les, laissez-les décongeler puis lavez vos fruits. Coupez les pommes en quartiers, laissez-les avec la peau et les cœurs. Préparez vos bocaux. Stérilisez-les en les plongeant dans l'eau bouillante puis laissez-les sécher et refroidir à l'envers sur un torchon propre. Vérifiez l'état de vos couvercles, ceux-ci doivent être impeccables pour assurer une bonne conservation.
  2. Rassemblez dans une marmite, les prunelles, les quartiers de pommes, le citron coupé par la moitié et l'eau. Portez à ébullition et maintenez pendant 15 minutes.
  3. Versez le contenu de la marmite dans une étamine et déposez une soucoupe à café surmontée d'un poids pour tasser les fruits et récolter le maximum de jus. Laissez ainsi égoutter et refroidir pendant 3 heures. Au final, vous devez avoir collecté environ 1 litre de jus...
  4. Ajoutez au jus collecté, le sucre et l'agar-agar. Portez à ébullition et maintenez ainsi pendant 15 à 20 minutes de cuisson. Vérifiez la prise en laissant tomber une goutte de gelée sur une assiette ou une soucoupe... Si celle-ci se fige, la gelée est prise.
  5. Mettez immédiatement en pot et fermez à chaud. Retournez vos pots à l'envers et laissez refroidir avant de les remettre à l'endroit.
    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    Gelée de prunelles sauvages

    6 Commentaires

  • Répondre
    Elisabeth29
    25 juin, 2017 at 12 h 03 min

    Je mets cette recette dans mon classeur, en attendant la saison des prunelles. J’ai déjà repéré les lieux de cueillette ! Par contre je mettrais l’agar agar seulement 1 à 2 minutes avant la fin de la cuisson. La gelée va durcir en refroidissant. Merci pour la recette. Vos photos sont magnifiques.

  • Répondre
    cuisinetcigares
    7 décembre, 2015 at 11 h 06 min

    PS : j’adore tes shoes ^^ trop stylés 🙂 hé hé !

  • Répondre
    cuisinetcigares
    7 décembre, 2015 at 11 h 04 min

    Double inspiration en ce premier lundi du mois de Décembre ^^ Le MMM et ta recette de prunelles sauvages !
    Double chling chling ! c’est par ici :
    http://www.cuisinetcigares.com/2015/12/gelee-de-prunelles-sauvages-pour-le-mmm-n-42.html
    SALUT ma coupine, belle journée à toi 🙂
    Bizzandy

  • Répondre
    lalydo
    11 novembre, 2015 at 12 h 06 min

    Je ne connaissais pas ces petits fruits. Bonne idée pour de futurs pots de gelée, lorsque mon stock aura diminué!

  • Répondre
    Arsinoé la Crapaude
    11 novembre, 2015 at 10 h 43 min

    Super ton truc du frigo ! Ici il a pas encore gelé, mais ça devrait pas tarder. Je ne me suis jamais lancée dans la gelée de prunelles mais ça me titille depuis un moment… Je crois que je vais sauter le pas grâce à toi… si j’arrive àtrouver un moment pour aller en ramasser ^^

  • Répondre
    Cambroussienne
    11 novembre, 2015 at 9 h 14 min

    Il m’arrive d’en croquer une pour tromper la faim lorsque nous sommes en petite randonnée. Il ne me serait jamais venu à l’idée d’en faire une gelée mais avec des pommes à cidre pourquoi pas ?

  • Laisser un commentaire