Rencontres - portrait

Rencontre avec Dorit Schmitt, journaliste et sommelière

Il suffit de passions communes pour réunir les personnes… J’ai rencontré Dorit Schmitt au hasard d’une rencontre lors d’un voyage de presse au Portugal. Depuis et grâce aux réseaux sociaux, cette journaliste allemande et moi, nous sommes restées en contact et avons pu constater au fil de nos échanges, publications et partages une même passion pour la cuisine, la gastronomie et les saveurs comme également les spécialités culinaires. Auteure d’un magazine online : https://www.aromenspiele.de/ , Dorit Schmitt fait régulièrement découvrir à ses compatriotes nos spécialités françaises et également nos vins. Aujourd’hui, je souhaite donc vous présenter cette journaliste et son travail. Maintenant Dorit, parle nous de toi…

Où habites-tu et quelles sont tes origines ?

Je suis née à Neumarkt dans le Haut-Palatinat. J’ai des origines en Moyenne-Franconie et Sudètes. Je vis et travaille actuellement dans le Bade-Wurtemberg depuis maintenant plusieurs années.

Quel est ton métier et peux-tu nous expliquer en quoi il consiste ?

Je suis journaliste culinaire et sommelière, mon métier actuel s’appuie sur mes compétences acquises lors de mes précédentes expériences professionnelles. J’ai d’abord étudié le design et la communication puis j’ai également créé ma propre agence de publicité en 1997. En 2006, j’ai effectué une formation de sommelière à la Wine Academy de Krems, avant d’ouvrir une épicerie fine « Château et Chocolat » dans ma ville natale de Neumarkt en 2007. En 2011, des raisons personnelles m’ont poussée à fermer cette boutique. C’est pour m’occuper des vins du Portugal pendant un an dans une agence de relations publiques que je suis arrivée dans le Bade-Wurtemberg. Depuis 2012, je travaille pour mon propre magazine online : https://www.aromenspiele.de/. En tant que journaliste indépendante et rédactrice, j’écris également pour la presse spécialisée (Country Report France) et des magazines de consommation (Taste France Magazin). Je m’occupe également des opérations de presse pour des clients de l’industrie alimentaire.

187086850_145002590941677_6869736207679683875_n

Pourquoi as-tu choisi de devenir sommelière ? Quand as-tu pris cette décision ?

J’ai voulu approfondir ma connaissance du vin dans le cadre de mon activité dans ma boutique « Château et Chocolat ». Il était important pour moi d’apprendre à avoir «  le nez et le palais »,  à bien goûter le vin et le chocolat ! C’est pourquoi j’ai décidé de suivre une formation à l’Académie du vin à Krems.

Es-tu plutôt bec sucré ou salé ?

Même si le mot chocolat apparaît dans « Château et Chocolat », je suis davantage tentée par les mets salés. Je préfère cuisiner des plats copieux plutôt que des préparations sucrées. Mais bien sûr, j’aime aussi grignoter un bon chocolat ou une part de gâteau.

Quels sont tes plats favoris ?

Mes plats favoris ont le goût de plats traditionnels associés à des souvenirs d’enfance. Cela peut être le rôti du dimanche avec des boulettes, mais aussi les spaghettis à la bolognaise, la bouillie de semoule à la compote de cerises ou les saucisses à la choucroute…

229447771_189516303156972_7987985351557797127_n

Quelles sont les valeurs culinaires que tu défends et pourquoi ?

J’aime cuisiner pour les amis, profiter des choses ensemble, sortir et me livrer à des découvertes et dégustations culinaires. Ce sont les moments qui rendent ma vie belle !

Que penses-tu de la cuisine française ?

J’adore la cuisine française ! Et j’aime tous les merveilleux produits que l’on peut trouver sur les marchés en France. Produits de l’agriculture ou produits de la mer, c’est merveilleux ! J’ai adopté beaucoup de choses suite à mes très nombreux séjours en France : l’heure de l’apéro entre amis et voisins, aimer m’asseoir à une table bien dressée, cuisiner avec de bons produits et bien sûr déguster un bon vin avec mon repas.

As-tu quelques conseils pour découvrir la gastronomie allemande ? Des produits, des régions, des spécialités à conseiller ?

Comme la France, l’Allemagne compte de nombreuses régions dans lesquelles on peut apprécier et découvrir de délicieuses spécialités typiques, celles-ci ont des origines rustiques et rurales. Dans le Bade-Wurtemberg, c’est les spätzle et les lentilles que vous devez goûter. Les spätzle ressemblent beaucoup aux knöpfle alsaciens et se dégustent avec des plats rôtis ou préparés avec du fromage. Concernant, les lentilles, il existe une association de producteurs dans le Jura souabe, qui contribue aujourd’hui au renouveau de la culture biologique des lentilles de variété ancienne (Alb-Leisa). Dans le nord de l’Allemagne, vous pourrez découvrir les sprats de Kiel ou la plie au bacon dite à la hambourgeoise (Finkenwerder Scholle). En Bavière, il existe des plats classiques tels que les saucisses blanches à la moutarde douce, les bretzels au four, l’Obatzter au pain fermier, les saucisses à la choucroute ou encore le rôti de porc à la boulette à déguster dans un Biergarten (brasserie de plein air). Il existe aussi de nombreuses petites brasseries en Bavière qui brassent de la très bonne bière. Nos régions viticoles valent également le détour…

163334066_118314596943810_3757567707350022198_n

Un grand merci à Dorit d’avoir répondu à ces questions à l’occasion de cette interview. N’hésitez pas à rendre une visite à son magazine online et sur ses réseaux sociaux 

https://www.aromenspiele.de/

https://www.facebook.com/Aromenspiele

https://twitter.com/DoritSchmitt 

https://www.instagram.com/aromenspiele/

Pas de commentaires

Laisser un commentaire