Comme un goût de Bretagne/ Entrées et amuses bouches

Cuillères apéritives de crème d’artichaut au citron confit, aneth et saumon fumé #princedebretagne

Cuisine de tous les jours

Cuisine de tous les jours

Il y a quelques temps, j’ai eu le plaisir que l’on me propose de cuisiner l’artichaut Camus. Prince de Bretagne, marque emblématique bretonne de légumes frais, et son blog Cuisinons les Légumes m’ont en effet proposé ainsi qu’à une vingtaine de blogueuses de « phosphorer » sur des recettes d’artichaut. Il me fallait trouver des recettes qui soient originales et donnent envie de découvrir ce merveilleux légume à ceux qui ne le connaissent pas encore. Pour cette première recette à base d’artichaut et puisque la convivialité est également une qualité bretonne, j’ai décidé de le proposer à l’apéritif… Petite présentation avant de prendre un verre ensemble !

Bien qu’emblématique de la Bretagne, l’origine de l’artichaut est en fait exogène. En effet, sa provenance est méditerranéenne. Depuis l’Antiquité le périple de ce chardon sauvage méditerranéen l’a mené jusqu’en Bretagne où on y trouve les premières mentions au XVIIIème siècle.  Il a trouvé sur les terres bretonnes un sol et un climat propice à son développement et sa culture qui en font aujourd’hui un « monument » indissociable de son terroir. La variété Camus, la plus connue, reconnaissable à sa couleur verte claire et sa taille généreuse, est récoltée de mai à novembre. On l’apprécie pour les larges fonds d’artichaut qu’elle produit mais aussi pour ces feuilles dont on peut déguste la base. Mon idée est donc de vous faire goûter de l’artichaut, fonds et feuilles, à l’apéro… En plus, la ménagère y verra également l’avantage de se soustraire à un lavage de vaisselle fastidieux !

Bref, que des avantages à manger de l’artichaut à l’apéro 😉

Merci à Pierre, Cuisinons les légumes et Prince de Bretagne pour cette proposition !

 

Ingrédients (pour environ 15 cuillères) :

2 gros artichauts camus

20 gr de tranches de saumon fumé

1 cuillères à soupe d’huile d’olive

10 gr de citron confit

1 branche d’aneth

1 pointe de kari gosse (facultatif)

Sel

Quelques baies roses, tranches de citron frais coupées en quartiers et brins d’aneth pour la décoration

 

Préparation : 3 minutes + 15 minutes

Refroidissement : 1 heure

Cuisson : 40 minutes à l’auto-cuiseur

 

Préparation :

Ôtez les premières feuilles très dures et coupez les tiges de vos artichauts. Déposez-les dans votre autocuiseur et remplissez d’eau froide. Ajoutez une poignée de sel gris et fermez. Mettez sur feu vif jusqu’au sifflement de la soupape, puis baissez le feu et comptez 40 minutes de cuisson. Égouttez vos artichauts et laissez-les refroidir à température ambiante.

Effeuillez en prenant soin de mettre de côté une quinzaine de feuilles larges et fermes. Enlevez le foin, ôtez la partie filandreuse de la queue pour ne conserver que les fonds d’artichaut.

Dans le bol de votre mixeur, mettez les fonds d’artichaut, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, la branche d’aneth (seulement les petites ramifications) et la pointe de kari gosse. Mixez finement pour obtenir une préparation crémeuse. Rectifiez au besoin l’assaisonnement avec du sel. Coupez en très petits morceaux le citron confit et ajoutez-le à la crème d’artichaut. Mélangez.

Disposez vos feuilles sur un plat de service et répartissez la crème en déposant la valeur d’une noix (c’est à dire environ le contenu d’une cuillère à café) sur la partie la plus large de la feuille. Détaillez le saumon en lanières et déposez-en sur chaque noix de crème. Coupez les tranches de citron en petits triangles que vous piquez dans la crème. Terminez en décorant également d’un brin d’aneth et de quelques baies roses.

Placez au réfrigérateur jusqu’au service. Servez bien frais à l’apéritif.

Mon conseil : Le kari gosse est une épice bretonne (si,si !) plutôt forte et piquante. Je vous l’ai présenté à plusieurs occasions dont ici. Vous pouvez également (si vous n’en avez pas) la remplacer par une pointe de piment ou tout simplement ne pas en mettre dans cette recette, c’est selon vos goûts.

signature

Artichaut Prince de Bretagne

Cuisine de tous les jours

Cuisine de tous les jours

Cuisine de tous les jours

Cuisine de tous les jours

Cuisine de tous les jours

Cuisine de tous les jours

Cuisine de tous les jours

10 Commentaires

  • Répondre
    MaliciaFlore (@MaliciaFlore)
    23 novembre, 2013 at 17 h 01 min

    Très originale d’utiliser les feuilles d’artichaut en cuillères apéritives ! Je retiens l’idée pour une prochaine fois, merci. 😉

    • Répondre
      Chris_35
      27 novembre, 2013 at 6 h 22 min

      Oui, ça évite la vaisselle en plus^^
      Merci de la visite, au plaisir.

  • Répondre
    La bonne soupe
    20 octobre, 2013 at 9 h 49 min

    Vraiment super tes cuillères !

    • Répondre
      Chris_35
      20 octobre, 2013 at 20 h 13 min

      Merci Sylviane ♥

  • Répondre
    Prince de Bretagne
    11 octobre, 2013 at 19 h 04 min

    Non seulement l’idée d’utiliser les feuilles d’artichaut pour faire des cuillères est bonne, mais en plus les vôtres sont très bien présentées, très jolies. Merci pour cette belle mise en valeur de nos artichauts Prince de Bretagne !

    • Répondre
      Chris_35
      20 octobre, 2013 at 20 h 14 min

      Merci beaucoup Pierre, ce fut un vrai plaisir de participer à ce challenge. Contente que ma petite recette vous plaise.

  • Répondre
    lalydo
    6 octobre, 2013 at 12 h 57 min

    Ça a l’air super bon… Mais j’aime pô le saumon… 🙁

    • Répondre
      Chris_35
      7 octobre, 2013 at 20 h 15 min

      J’ai pas osé avec de la sardine, mais ça me tentait bien…

  • Répondre
    koalisabear
    6 octobre, 2013 at 11 h 21 min

    De quoi me réconcilier avec l’artichaut, ça a l’air délicieux ! Bisous 😉

    • Répondre
      Chris_35
      7 octobre, 2013 at 20 h 16 min

      Tant mieux car il le vaut bien, ce légume 😉 On a aimé en tout cas. Bises et bonne soirée.

    Laisser un commentaire