Astuces/ Autres desserts/ Desserts

Moi, mes yaourts et la boîte à meeeuh !

Yaourt Maison

© Cuisine de tous les jours

Au départ, je me suis remémorée lorsque ma maman faisait ses yaourts dans sa cocotte avec les pots de toutes les couleurs d’une célèbre marque de boîtes en plastique. J’ai voulu tenter l’expérience et permettre à mes enfants de goûter à leur tour aux bons yaourts de Mamie Nova Maman. Comme vous allez le découvrir ce fut toute une histoire avant d’y parvenir !!!

Je vous fais ici une synthèse des différentes phases de tests qui parfois se sont soldées par quelques succès mais jamais avec la garantie d’un résultat égal d’une fois sur l’autre. Jusqu’à…

Phase 1 : Yaourtière or not yaourtière ?

J’ai eu envie de testé comme ma maman les yaourts à la cocotte, verdict : ils furent immangeables ! En effet, ne disposant pas d’un thermomètre, il m’était impossible de régler la température qui devait être d’environ 40° pour permettre la fermentation. Le résultat invariablement obtenu après plusieurs tentatives : des yaourts pleins d’eau ou très/trop liquides !

Phase 2 : Des ferments ? Tu mens !!!

J’ai commencé par utiliser en guise de ferment des yaourts du commerce (bifidus car il parait que ce sont les meilleurs ferments !). Même avec une marque identique, les résultats étaient inégaux d’une fois sur l’autre. J’ai également testé la présure mais cette fois le goût était plus proche du fromage blanc que celui du yaourt (normal ! car la présure est faite pour le fromage). J’ai également utilisé le petit lait de fromage blanc, sans succès ! Le jus de citron comme le vinaigre font également partie des tentatives qui ont échouées (dans la poubelle).

J’ai fini par utiliser des ferments en poudre mais il a ensuite fallu trouver ceux qui me permettraient d’obtenir la consistance souhaitée, plusieurs marques ont donc été testées.

Phase 3 : De la consistance !!! On en rêve tous, non ?

Moi, j’aime les yaourts fermes, voire très fermes… J’aime que la cuillère y laisse son empreinte. Donc, la phase 4 de mes tests s’est évertuée en ajoutant des épaississants à obtenir cette consistance. La difficulté a été que cela ait aussi un bon goût !

Phase 4 : Tout les laits viennent des vaches, non ?

J’ai limité mes essais à ceux à base de lait de vache. Après les tests avec le lait UHT, le lait entier, puis demi-écrémé et enfin écrémé une préférence pour le goût de ceux au lait entier s’est vite imposé.

Ma quête s’est alors orientée vers le meilleur lait entier pour pouvoir faire les meilleurs yaourts.

Après tous ces tests, vous devez vous dire que j’ai abandonné ! Non, sachez que l’obstination est inscrite dans mes gènes de Bretonne. J’en ai tiré des conclusions, pour obtenir un résultat satisfaisant, il fallait donc :

  • une température de fermentation adaptée, précise et stable (40°)
  • des ferments de bonne qualité
  • un épaississant qui ait bon goût
  • du lait de bonne qualité

Tout cela m’a donc conduit à investir dans une yaourtière. Elle me permet donc de ne pas m’inquiéter de la température. J’utilise une yaourtière de premier prix depuis plusieurs années qui bien que dépourvue de toutes options répond tout à fait à mes besoins.

Concernant les ferments, j’ai opté pour ceux en poudre. Ainsi avoir testé ceux disponibles en supermarché, mon choix s’est finalement porté sur des ferments biologiques de la marque Natali à conserver au frais disponibles en magasins spécialisés .

Grâce aux conseils avisés de « yaourtophiles » consultés sur le net, j’ai fini par tester, utiliser et adopter en guise d’épaississant du lait en poudre. Je mets à présent dans ma préparation du lait en poudre biologique 1/2 écrémé acheté également en magasin spécialisé.

Le plus difficile a été de trouver le meilleur lait mais… La Cabane à Lait m’a sauvé. La Cabane à
lait est une initiative qui fait sûrement la joie d’autres « fabriqueuses de yaourts » comme moi ! Il s’agit d’un distributeur réfrigéré de lait cru (que nous appelons la boîte à meeeeuh  en rapport avec le son qui en sort lors de la distribution du précieux liquide) approvisionné par un producteur local tous les matins. Du lait cru directement de la ferme !!! Une bénédiction pour mes yaourts.

 

Maintenant, la grand-mère aux cheveux blancs tout comme la copine de Vermeer… n’ont plus de place dans mon frigo. Loin de moi, l’idée de vous donner LA recette de yaourt mais de partager une expérience et d’encourager ceux et celles qui hésitent encore à se lancer. En effet, malgré mes multiples déceptions, j’éprouve une grande satisfaction à faire mes yaourts et leur goût est un délice, d’ailleurs à la maison tous sont fans !!!

 

Ingrédients (pour 7-8 yaourts en fonction de la taille de vos pots) :

2 sachets de ferments bio pour yaourts brassés (disponibles en magasins biologiques)

1 litre de lait cru à température ambiante

1 pot de lait en poudre ½ écrémé biologique

 

Préparation :

Si vous utilisez du lait cru, faites le bouillir puis refroidir avant de l’utiliser.

Dans un récipient, mélangez à l’aide d’un fouet les ferments avec 3 cuillères à soupe de lait. Versez encore environ la valeur d’un verre de lait et ajoutez la poudre de lait. Mélangez bien toujours à l’aide du fouet.

Poursuivez en remuant et versant progressivement le reste de lait. Versez dans vos pots de manière répartie. Placez dans la yaourtière pendant le temps indiqué par le fabriquant de votre machine (7 heures pour moi). Sortez vos yaourts de la machine et laissez les refroidir. Placez les couvercles et mettez au frais pendant au minimum 2 heures avant de déguster.

 

Mon conseil :. Bien évidemment vous pouvez également réaliser vos yaourts avec du lait UHT si vous n’avez pas la chance de trouver du lait de ferme comme moi !

 

Vous faites aussi vos yaourts ? Racontez-moi.

 

Yaourts-001.JPG

© Cuisine de tous les jours

Yaourts-005.JPG

© Cuisine de tous les jours

 

By Cuisine de tous les jours

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Commentaires

  • Répondre
    drawoua
    5 avril, 2014 at 21 h 52 min

    Merci merci et encore merci de m’avoir orientée vers cet article! Comme deux à trois fois par semaine ma yaourtière est en route, mais je vais tenter de trouver les ferments dont tu parles pour les prochaines fournées et mettre peut-être plus de lait en poudre, j’en mets moins que ce que tu indique sur ta recette. Bises Chris !

  • Répondre
    Stéphanie
    4 mars, 2012 at 9 h 59 min

    Excellent cet article, d’autant que je comptais justement m’y remettre… Voilà la lecture qui me manquait pour ne pas oublier de lancer une tournée dès ce soir !

  • Répondre
    Maiwenn
    1 mars, 2012 at 5 h 36 min

    Voilà qui est bien sympathique ! bonne journée, bises !

  • Répondre
    Laurence
    29 février, 2012 at 7 h 14 min

    Je reverai de les faire car chez moi, comme tu peux l’imaginer, ce n’est pas ce que les américains savent faire de mieux … Moi qui adorais ça, depuis 3 ans, je suis quasi a la diète ;((
    Dis, on peut les réaliser avec des laits végétaux …? Je crois avoir tout lu mais n’ai remarque que tu ne parlais que de lait de vache … Je ne dis pas de bêtises ?? 😉
    Bises ma Belle et … t’as trop de chance de manger tes yaourts, veinarde !

  • Répondre
    lesdelicesdethithoad
    29 février, 2012 at 6 h 21 min

    je fais mes yaourts aussi, j’utilise des yaourts entiers au bifidus ou pas; du lait uht, et qq fois du lait en poudre! mais il est vrai que le résultat n’est pas tjrs concluant!!

  • Répondre
    Pepette
    29 février, 2012 at 4 h 43 min

    Coucou on a envie de déguster tes yaourts!!! avec un bout de quatre quart!tant qu’à faire quand c’est bon on n’en RE-VEUT!!Bises

  • Répondre
    Marie-Do Ado Mode d'Emploi
    29 février, 2012 at 0 h 46 min

    Merci pour cet article plein de bons conseils.
    A quand un concours pour gagner une boite à Meuh
    comme on avait quand on était petite (c’est à dire pour moi
    il y a longtemps, longtemps………)
    Je serais la première à participer
    Bises

  • Répondre
    La tulipe
    29 février, 2012 at 0 h 19 min

    Quelle aventure!
    J’essaierai un jour.
    Je suis en plein essais culinaires en ce moment.

  • Répondre
    Home Cooking
    29 février, 2012 at 9 h 58 min

    C’est des conseils au top pour réaliser des bons yaourts ! merci 😉

  • Laisser un commentaire