Confiseries

Petites meringues roses

 

Petites meringues roses (1 sur 1)En fait, ces petites meringues roses sont le résultat d’une tentative de meringue italienne ratée.

Je vous fais un retour ici de cette « expérience ». J’ai tenté d’ajouter aux blancs d’œufs, selon la méthode italienne, le sirop de sucre et là : ce fut la catastrophe… Le sirop, peut-être trop dur ou je ne sais pour quelle raison, s’est mis à former des morceaux dans la pâte. Après les avoir enlevés, je me suis donc retrouvée avec une pâte à meringue à moitié sucrée. Evaluant que seulement la moitié du sucre prévu avait été intégrée, je suis donc revenue à la méthode classique et j’ai ajouté du sucre glace.

Au final, ces meringues sont brillantes et lisses comme celles faites avec la méthode italienne et fermes et d’excellente tenue à la cuisson comme les ordinaires.

 

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 2 heures

Température de cuisson : 110°

Ingrédients (pour 20 meringues environ) :

 

50 gr de sucre glace

60 gr de sucre en poudre

1 1/2 cuillère à soupe d’eau

1/2 cuillère à café de colorant rose en poudre

2 blancs d’œufs

1 pincée de sel

 

Préchauffez le four à 110°.

Dans une casserole, portez à ébullition sans remuer le sucre en poudre et l’eau. Secouez la casserole d’avant en arrière de temps en temps. Lorsque le sirop obtenu forme une boule dur lorsque vous faites tomber une goutte dans un verre d’eau froide, la préparation est prête.

Battez en neige vos blancs d’œufs avec une pincée de sel et dès qu’ils commencent à être fermes, versez le sirop tout en continuant à fouettez la préparation. Lorsque vous avez obtenu un mélange homogène, ajoutez le sucre glace et le colorant à la pâte de meringue. Fouettez jusqu’à ce que le mélange soit très ferme et que le fouet forme des « becs ».

Disposez vos meringues sur une plaque à pâtisserie à l’aide d’une poche à douille et enfournez pour 2 heures.

Attention, la température indiquée ici est relative au four utilisé (à chaleur tournante), pour que vos meringues conservent leur couleur vous devez surveiller et baisser au besoin. Le
résultat obtenu ici permet des meringues plus brillantes (avantage de la meringue italienne) et très fermes (méthode ordinaire). La tenue lors de la 
cuisson est également bien meilleure. Cela ne m’empêchera pas de tenter la méthode italienne à nouveau, « je ne lâche pas l’affaire ».

  • celine
    7 février, 2011 at 9 h 41 min

    moi je verse le sirop en filet sur mes blanc d’oeufs qui st encore en train detre battu ds mon robot (je sais pas si je susi clair!!) ah les rates . moi qd ca m’arrive je change de recette !!
    bisous

  • Méli
    7 février, 2011 at 3 h 00 min

    Comme elles sont jolies! j’en chipe une au passage!

  • Fantaisie
    5 février, 2011 at 0 h 07 min

    Très mimi tes petites meringues bien réussies !
    Merci et bon week-end